dimanche 22 février 2015

En janvier le triathlon est dans le Pré !








Rappel sur le déroulement de l'édition précédente : 2014 : 



Le premier défi c'était de savoir si j'allais y aller. En effet les soucis divers et variés qui durent depuis des mois ont tendance à me faire changer d'avis assez facilement et à me laisser replié sur moi-même.

Sauf que cette fois j’ai vraiment envie d'inverser la tendance et de me lancer dans un cercle vertueux et quoi de mieux qu’un premier triathlon au format un peu particulier pour démarrer sur de bonnes bases. 

L’épreuve 

L’épreuve du triathlon consiste à̀ enchainer natation, vélo et course à pied sans arrêt du chronomètre.
Elle se déroule en 8 vagues de 12 concurrents.
A l’issue de ces vagues, les 12 meilleures femmes et les 12 meilleurs hommes seront qualifiés pour les finales. 

Elle est ouverte à̀ toute personne âgée de 18 ans et plus. 

La natation 

La natation se déroule dans la piscine Fernand Blanluet du Pré́-Saint-Gervais, bassin de 25 mètres. 
Distance 300 mètres : 3 concurrents par couloir

Le vélo 

Le vélo se déroule sur un ergo cycle Watt bike combinant freinage à air et magnétique
Distance 7 kilomètres 

La course à pied 

La course à pied emprunte les rues de la ville du Pré́ Saint Gervais avec passage devant le collège Jean-Jacques Rousseau, l’Hôtel de Ville, le square Edmond Pépin.
Deux boucles de 1 km : distance totale 2 km 


L’organisation est optimale, direction indiquée dès la sortie dès l’entrée dans la ville. Parking pour les triathlètes et échanges avec tous les  bénévoles croisés sur le chemin. 

Accueil hors normes à la piscine qui, comme toujours pour ce type d’épreuve, est au cœur de l’événement. 

12 Appareils Wattbike au bord du bassin et parcours de course à pied autour de la piscine.

Je récupère le bonnet et le dossard et prépare mes affaires qui iront rejoindre le casier de la piscine pendant le triple effort. 

En attendant le briefing d’avant course, je profite et je savoure cette ambiance si particulière propre aux épreuves de triathlon. 

Et c’est à ce moment précis que je réalise à quel point cela m’avait manqué !

Le briefing est imminent et tout s’enchaîne assez vite, là encore l’organisation est aux petits oignons pour les participants. 

Je fais connaissance avec Sophie, la bénévole qui va me supporter pendant les deux premières épreuves. Elle m’explique les détails liés à l’utilisation du Wattbike. 







Une fois le réglage effectué je descends dans la piscine et m’échauffe grâce à deux longueurs, je n’en ferai pas plus par peur de ne pas tenir les 300 mètres…

Et je me connais bien car une fois le départ donné je parcours les deux premières longueurs de 25 mètres sans trop de difficultés mais la suite n’est pas aussi fameuse…je suis à la peine et le mot est faible. 










Et dire que mes deux compagnons de ligne s’inquiétaient de mon niveau…je les avais pourtant rassuré mais ils ne m’ont pas cru sur parole, là je crois qu’ils ont bien compris. 
Il en faut bien plus pour m’abattre et je ne lâcherai rien sur ces distances super, super sprint qui ne vont pas m’attendre ni me laisser tout mon temps  pour m’exprimer …




J’ai bien compris que ne sortirais pas parmi les premiers alors je regarde droit devant moi et atteint les 250 mètres avec soulagement car ma partenaire de Watt bike vient de me signifier par un geste de planche au-dessus de ma tête qu’il me reste 50 mètres. 

Elle m’a déjà encouragé pendant mon chemin de croix aquatique mais de là ou je me trouve c'est-à-dire dans ma bulle aquatique je n’entends plus rien tellement je suis concentré. 

Je n’entends rien mais je suis quand même attentif à mes deux compagnons de galère dont l’un n’a pas tardé à terminer ses 300 mètres de natation tandis que l’autre a craqué et finira en brasse. 

Alors là moi je dis que tant qu’il me restera un peu de force je ne dévierai pas de mon crawl à la mode Régis mais promis Daniel pas les pieds en porte manteau ! 

Que diable j’ai une réputation à défendre pas que la mienne mais celle du club de Nanterre également ! 

En effet j’ai pu constater que certains sur les bancs de la piscine s’étaient émus bruyamment de l’arrivée d’un membre du club des jaunes et verts !!! 

Encore quelques mètres et je vais pouvoir enfin sortir et faire tourner les jambes. 

10 secondes maxi pour me sécher, je respecte les consignes et ne met pas plus de 5 secondes pour enfiler chaussettes, baskets et grimper sur mon destrier ! 

Et je tourne les jambes sans fin, enfin presque pour 7 bornes, encouragé comme il se doit par mon binôme de circonstance Sophie qui commente chaque changement de kilomètre le plus bruyamment possible. 



Entre le Kilomètre 2 et le kilomètre 1,5 le speaker vient me faire confirmer en direct que c’est bien moi un des premiers inscrits à cette belle épreuve et toujours moi un des fans absolus de la page Facebook de l’épreuve, je lui confirme entre deux rugissements, tellement j’ai encore des forces à mettre dans cette épreuve…

En fait je donne tout ce que je peux mais je suis déjà laminé ! 

Je ne suis pas en train de payer une vie de débauche nutritionnelle mais tout simplement celle d’un mec un peu dépassé par les évènements personnels et professionnels. 

Mais bon je suis là et je ne lâcherai toujours rien. 

Sophie me gueule dessus pour que j’en termine le plus vite possible et je sur réagis à ces hurlements en tournant les jambes encore plus vite. 

Je ruisselle de l’eau de la piscine que je n’ai pas épongée mais aussi de ma propre sueur. 

Ca y est la Tri fonction aux couleurs de Nanterre est baptisée !!!






J’y  suis j’ai atteint les 7 bornes qui vont me libérer pour la suite et là Ô surprise je ne suis toujours pas le dernier, d’autres compagnons de galère continuent à faire tourner les Watt bike qui n’en demandaient pas tant…

Je remets le dossard sur le devant et j’essaie de mettre un pied devant l’autre, je suis imbibé d’eau et pourtant à me voir essayer de courir, on pourrait penser qu’il s’agit d’autre chose que de l’eau…

J’ai un mal fou à aller droit et je suis mécaniquement le chemin montré par des bénévoles toujours aux petits oignons, je suis quand même drôlement verni de pouvoir participer à une course comme celle-là ! 

A gauche puis à gauche, encore et toujours à gauche, bref il faut faire le tour du pâté de maison et donc de la piscine deux fois avec récupération du chouchou à chaque boucle. 

Je ne sens ni le froid, ni la pluie, seulement mon petit déjeuner que j’aurais dû un peu alléger. 
Il va vraiment falloir que je le fasse un jour car ce n’est pas la première course qui me conduit à cette réflexion. 

Le climat incite peu de passants à rester dehors et l’on ne croise à intervalles très réguliers que les bénévoles qui n’ont de cesse de nous encourager sur ce parcours. 

Au milieu de la première boucle alors que je reprends tout doucement mes esprits, je dépasse un concurrent et j’en suis le premier surpris. 

Mon avance à vélo devait être assez confortable car malgré mon train de sénateur (11,44 mn pour 2 kilomètres) je ne serai pas rattrapé et mieux encore je ne verrais pas d’autre concurrent sur le parcours. 

La deuxième boucle se passe comme dans un rêve, en fait j’ai déjà gagné, gagné le début de ma saison et mes retrouvailles avec mon sport préféré sous les couleurs jaune et verte ! 










What else ? 

Finalement je récidiverai bien le 16 mars prochain à Meudon …

EDITION 2015

Je n'ai pas récidivé en mars 2014 pour le Wattbike de Meudon car mon début de saison a tourné court et a été caractérisé par un arrêt complet de 3 semaines en février et des conséquences non négligeables pour la suite de la saison. 


Malgré cela j'ai quand même essayé de maintenir un niveau minimum d'activités : 



  1) Wattbike triathlon du Pré Saint Gervais 
  2) Semi-marathon de Savigny sur Orge 
  3) La boucle de l’eau : 25 km : samedi 15 mars 2014 
  4) Les foulées de l’assurance : 23 mars 2014 : 10 Km 
  5) Eco Trail Paris : samedi 29 mars 2014 : 30 Km 
  6) Semi-marathon de Rueil : Dimanche 06 avril 2014
  7) Marathon de Sénart : Jeudi 01 Mai 2014
  8) Triathlon M Enghien : Dimanche 18 mai 2014
  9) 10 Km du 19 ième : 01 Juin 2014
10) 13 Juin 2014 : La course contre la faim : 13 H 00 – 14 H 30 
11) 13 Juin 2014 : La course contre la faim : 15 H 15 – 16 H 45
12) 22 Juin 2014 : Soli run : 10 Km 
13) 28 septembre 2014 : Triathlon contre la Mucoviscidose 
14) 28 septembre 2014 : Course du Souffle 
15) 05 Octobre 2014 : Les foulées de Neuilly sur seine : 10 Km
16) 12 Octobre  2014 : 20 Km de Paris 
17) 09 novembre 2014 : 20 Km de Fontenay le Fleury 
18) 16 novembre 2014 : Semi-marathon de Boulogne 
19) 30 novembre 2014 : Marathon de la Rochelle : 
20) Décembre 2014 : Corrida de Houilles : 10 Km


L'une des rares choses dont je sois certain pour cette année sportive 2015 c'est ma participation à la deuxième édition. 

Et me voila reparti pour la belle aventure du Pré Saint Gervais et de son triathlon WATTBIKE , l'une des premières épreuve de l'année et du calendrier ! 

Très symboliquement je poste mon inscription la veille de ma participation au marathon de La Rochelle , très anxieux car les places sont très chères cette année. 

Elles partent très  , très vite et c'est normal la réputation de l'épreuve est en route : format très ludique, bénévoles aux petits soins, organisation menée de main de maître par le club de triathlon du Pré Saint Gervais et son président Jean-Marc TORA. 

Je suis ravi de revenir passer un peu de temps avec cette très belle équipe ! 

Après quelques difficultés pour me repérer dans la ville je pose la voiture et me dirige vers la piscine. 

Je récupère mon sac et me dirige vers les vestiaires pour me préparer. 

Ma trifonction est prête à reprendre du service et à accompagner le triathlète jaune et vert que je suis !

Je vais attendre sagement sur un banc le long de la piscine le temps que l'avant dernière vague prenne le départ. 

Je savoure le plaisir d'être là et je profite de l'ambiance bon enfant qui règne un peu partout. 

Bien sûr quelque uns restent très sérieux et évoquent les précieuses secondes qui leur permettront d'aller en finale quand viendra l'heure de faire les comptes ...

Je n'en suis pas encore là et je ne me projète pas du tout dans cette situation. 

Se relancer dans un bon rythme d'activités sportives et prendre du plaisir dans une ambiance amicale , voila ce que je suis venu chercher. 

Je croise Jean-Marc que je suis très heureux de revoir et c'est partagé. 

Il nous appelle pour le briefing et je découvre à cette occasion mes futurs adversaires ! 

Avant le briefing Jean-Marc me fait le plaisir de souligner que je suis le fan le plus assidu de la page Facebook de l'épreuve. 
C'est bien le minimum que je puisse faire pour une manifestation sportive aussi sympa. 

Ces quelques mots de Jean-Marc feront leur effet sur les autres concurrents, je les rassure très vite sur mes capacités physiques du moment. 

La mise à l'eau arrive très vite. Nous ne serons que deux dans la ligne d'eau , ce sera très confortable et mon camarade de ligne aura de la place...loin devant. 

C'est bien ce qui se confirme après quelques secondes, je peine sans surprise.
Première séance depuis 3 mois , ça ne pardonne pas mais alors pas du tout. 

Le calvaire du sprint me poursuivra jusqu'au bout. Je peine à terminer les 300 mètres de natation mais je ne lâcherai pas. 

Je remonte sur le bord de la piscine pour entamer les 7 Kilomètres de WATTBIKE. Chaque tour de jambe me fait encore plus regretter le manque ou même la quasi absence d'entraînement de ces derniers mois dans les trois disciplines. 

Heureusement que j'ai à mes côtés une triathlète du Pré Saint gervais pour me coacher et m'encourager. 

Je continue à tourner les jambes et commence à voir mes adversaires du jour prendre la direction de la course à pied, je m'active pour les rejoindre. 

C'est décidément une bien belle épreuve de début de saison qui permet de se projeter dans les épreuves à venir qui seront , certes plus longues mais moins intenses. 

A mon tour d'en terminer avec le WATTBIKE et d'entamer la course à pied en trifonction encore humide. Il fait un petit 5 degrés dehors mais on ne le sent pas , le sprint tout du moins à mon rythme a au moins cet avantage ! 

Deux fois le tous de la piscine pour boucler ces deux kilomètres de course à pied et j'en termine de cette deuxième édition qui m'a autant plu que la première. 

Les encouragements ne manquent pas de la part des bénévoles et des rares passants.
Je reviendrai sans aucune hésitation. C'est une épreuve amicale , chaleureuse et sans aucunes prises de tête et c'est bien ce dont j'ai besoin en ce moment. 





1 commentaire:

  1. Pas beaucoup de temps pour le sport en ce moment , encore moins pour les CR (j'en ai en réserve...) , le but de mon blog c'est avant tout de partager !

    RépondreSupprimer