dimanche 27 janvier 2013




Je vais rester mystérieux pour le moment sur le titre et notamment sur le mot un peu fort (rédemption) qui va servir de fil conducteur à mes articles sportifs des prochains mois.

Et pour illustrer le propos je ne résiste pas à l'envie de partager avec vous cette scène de X Factor avec une de ses futures révélations : Chris RENE. 

Je vais décrire mes premières semaines d'entraînements sans mettre de côté les difficultés liées à l'organisation qu'elles nécessitent.

Cette rédemption , je l'ai compris depuis très longtemps , passe par une reprise efficace mais aussi
 énergique des entrainements mais aussi par un changement de club car celui que j'avais choisi ne me permettait pas d'être présent aux entrainements.

J'étais régulièrement sur le forum du site du club mais je me limitais à cette échange virtuel !


C'est à l'occasion d'un échange banal avec l'un des membres du club que je réalise l'incongruité de la situation : je fais partie d'un club ou on me connait peu ou même pas du tout et pire que tout je m'inscris , selon lui , à des épreuves aux quelles je ne participe pas !

Là c'est très clair et le message est bien reçu !

Ce lundi 15 octobre , je décide donc ,dans la même journée,de changer de club ,de me fixer de vrais objectifs pour 2013 et 2014 et surtout concrètement de devenir un habitué des entraînements de mon nouveau club.

C'est aussi ce lundi 15 octobre que je découvre que je suis dans les 5 derniers challenge d'un concours qui pourrait prendre une partie de mes frais pour le Norseman

Le premier contact a lieu le mercredi suivant car c'est justement l'assemblée générale du club et j'en profite pour de premiers échanges , notamment avec de petits nouveaux comme moi mais aussi pour m'équiper aux couleurs du club.




C'est donc avec beaucoup de fierté que je prends cette licence aux couleurs de Nanterre Triathlon. 

Après avoir examiné dans tous les sens les différents entraînements je me délecte de planifier les séances de natation et de course à pied.

Le vélo est un peu prématuré mais je le reserve pour les sorties collectives pour le dimanche matin comme la majorité des clubs. 


Voila ce que cela donne : 

Course à pied :

Lundi : piste Jean Guimier à partir de 19h00 

Le reste de la semaine : 2 ou 3 séances individuelles tôt le matin
Natation :
Mardi midi : 

Mercredi midi : créneau libre 
Jeudi soir : débutants exclusivement

Samedi midi : créneau libre 

Ce programme d'entraînement devrait me permettre d'être enfin structuré , tant dans mon organisation que dans mon évolution physique. 

Semaine 1

J'appréhende un peu ma première semaine car je n'oublie pas que c'est une séance de natation qui a refroidit mes ardeurs dans mon précédent club.

Ça y est cette fois c'est le grand soir : le premiers jour de la semaine et donc la séance piste du club et par conséquent mes grands débuts avec le groupe.







J'arrive un peu en avance mais je me trompe d'entrée et finalement arrive tout juste à l'heure. 
Je commence même à discuter à l'extérieur car je connais déjà deux ou trois membres du club : l'accueil est idéal : chaleureux,amical et naturel.

J'apprécie et commence à savourer. 


Je passe par les vestiaires et me pépare.Je suis les autres et commence par effectuer des tours de pistes pour l'échauffement. 

Ceux qui arrivent après nous rejoignent petit à petit.

Un seul coach ce soir , nous serons donc tous ensemble  (environ 40)  pour la séance qui va durer une bonne heure. Nous ferons pas mal d'exercices qui rentrent dans la catégorie PPG (préparation physique général).

C'est complètement nouveau pour moi qui ne faisait que courir comme un diesel mais tout cela va changer car je le vérifierai au fil des semaines : ces exercices devraient faire toute la différence lors des prochaines courses. 


Je me surprend moi-même car je résiste assez et tiens bon même quand les exercices sont de plus en plus intenses et rapprochés.

Ce n'est pas toujours facile mais c'est très agréable et la séance va passer très vite dans une ambiance bon enfant et toujours studieuse. 


Lorsque c'est terminé , je ne m'attarde pas mais prend le temps de donner Rdv à ceux que je connais pour le lendemain et la séance de piscine du mardi à 12 H 00.

Autant dire que c'est bien celle-ci que j'appréhende le plus et finalement à tort.

Tout d'abord la convivialité n'est pas un vain mot dans ce club et je retrouve cette ambiance à laquelle j'adhère complètement.


Le coach nous donne les indications directement sans tableau , il est attentif à tout et à tous.Je suis comblé car il commence à corriger mes nombreux défauts.

Nous sommes assez nombreux dans la ligne d'eau mais le rythme est fluide. 

Débutants et expérimentés se cotôient en toute fraternité.
Les deuxièmes n'hésitant pas à donner un coup de main aux premiers et à donner de bons et précieux conseils. 

Le rythme est donc fluide mais très enlevée car les exercices se suivent dans une belle cohérence.

Je suis très surpris car je tiens le rythme et n'ai pas l'impression d'être un boulet. Ouf !


Finalement je ne suis pas retenu pour le challenge en question mais le NORSEMAN reste gravé à tout jamais comme objectif majeur du triathlète que je deviens !

Déjà pour 2014 (si le tirage au sort m'est favorable) ou les années suivantes si tel ne devait pas être le cas. 


13 semaines se sont écoulées depuis le premier contact et l'envie de structurer mon entraînement de triathlète. 

Les premiers constats ? 

Je réalise au jour le jour tout ce que cet entraînement m'apporte comme bienfaits physiques et mentaux sauf quand je dois manquer certaines séances et là je constate que c'est vraiment difficile de ne pas bénéficier des conseils des coachs et des potes aussi régulièrement que je le souhaiterais. 

Même les séances non encadrées du mercredi et du samedi n'échappent pas à certaines de mes  absences. 

Toujours aussi difficile de mener plusieurs vie de front mais comme le dit si bien Claude , quand on veut on...

Je le suis dans son raisonnement même si en ce moment les priorités sont partagées mais je ne perds pas de vue mes objectifs sportifs de l'année : mon baptème en longue distance sous un format half ironman.

J'ai déjà anticipé le fait de sacrifier quasiment une semaine d'entrainement collectif par mois compte tenu de l'évolution de ma vie professionelle mais cela ne veut pas dire que je vais sacrifier tout entraînement quand je serai loin du stade ou de la piscine de Nanterre. 

En effet je constate après ces premières semaines que ces entraînements ont trouvé tout naturellement leur place dans ma vie quotidienne et ont su m'apporter la dynamique sportive qui me manquait. 

Je suis conscient des progrès à réaliser et ceux qui ont déjà été faits mais j'ai encore de sérieuses marges de progression tant sur la piste que dans la piscine. 

Pour le crawl , tout est encore à caler tant pour les battement que les mouvements des bras mais aussi la coordination des deux. 

Je vais m'appliquer lors des toutes prochaines séances de répliquer les conseils et les recommandations de Daniel , l'un de nos coachs que l'on pourrait en partie résumer 


grâce au site internet Natation pour tous dont voici le lien : http://www.natationpourtous.com/debuter/battements.php


Les battements

Les battements sont souvent le premier mode de déplacement que l'on apprend. Beaucoup de questions se posent alors sur ces mouvements et sur leur efficacité. Comment bien les réaliser? 
Quels sont les exercices qui peuvent contribuer à les rendre plus efficaces? Est-il intéressant de passer beaucoup de temps à les améliorer? 
Cet article tiré du site Natation pour tous (http://www.natationpourtous.com/debuter/battements.php) va nous permettre d'approfondir ces différentes questions.

Principes d'un battement efficace

La vidéo sous-marine ci-dessous présente une nageuse lors d'un exercice classique
de battements réalisés avec planche.





On peut observer différentes choses qui vont permettre de développer un battement efficace :
  • Le battement part de la hanche, il faut éviter d'exagérer volontairement la flexion du genou.
  • Les articulations du genou et de la cheville sont très souples et non raides.
  • Le battement s'effectue jusqu'à la surface mais les pieds ne sortent pas complétement de l'eau. Le battement doit créer de légères éclaboussures.

On peut également ajouter que les pieds doivent être légèrement orientés vers l'intérieur (les gros orteils se rapprochent).

Quelques exercices complémentaires

Les battements ne se travaillent pas seulement sur le ventre avec une planche. Au contraire, n'hésitez pas à varier le plus possible les exercices pour trouver de nouvelles sensations et améliorer votre mouvement. Voici quelques exemples.

Effectuez les battements sur le dos avec la planche au-dessus des genoux. Vous pourrez ainsi vérifier que les genoux ne se plient pas de façon excessive.


Les battements peuvent aussi s'effectuer à la verticale. Si vous êtes débutant, c'est un exercice qui 

aura également pour avantage de vous permettre de vous sentir plus en sécurité dans l'eau. 
Vous pouvez, comme sur la photo, vous aider des mains pour vous stabiliser. 
Par la suite, si vous êtes à l'aise avec cet exercice, il est possible de le complexifier en croisant les bras sur la poitrine voire en sortant les mains de l'eau.

Cet exercice consistant à effectuer les battements sur le côté est un peu plus difficile que les précédents. Une main en appui devant, l'autre bras le long du corps, faites des battements sur le côté tout en dirigeant votre regard vers le fond du bassin. 

La respiration s'effectue sur le côté comme en crawl.

Pour varier encore davantage vos exercices , il est très intéressant de les effectuer alternativement 

avec et sans palmes.

Souplesse du pied et de la cheville
Le mouvement de battement est semblable à celui d'un fouet. Le mouvement part de la hanche 
mais c'est en grande partie la mobilité de l'extrémité de la chaîne (la cheville et le pied) qui va 
donner toute son efficacité au mouvement.

Pour un battement efficace, la cheville doit donc avoir une mobilité suffisante, or il s'agit souvent 
d'un facteur limitant chez le nageur, notamment chez l'adulte. Voici quelques exercices que l'on peut inclure dans un programme d'étirements pour développer cette mobilité.

Les cous-de-pied à plat sur le sol, laissez le bassin et le haut du corps descendre entre les pieds. Prendre appui avec les mains sur les talons peut éviter de faire porter une partie de la tension sur les genoux.


La cheville de la jambe repliée est posée légèrement au-dessus du genou de la jambe pliée. Il y a trois actions à réaliser en même temps, illustrées par les flèches sur la photo. L'étirement portera sur les chevilles mais aussi sur la hanche du côté de la jambe repliée.


Les orteils repliés sont à plat sur le sol. Par une poussée sur l'extérieur et le bas, on peut faire porter l'étirement sur le dessus du pied.


Réflexions sur l'intérêt des battements.
Beaucoup de débutants ont une faible propulsion en battements. 

Faut-il s'en inquiéter ?

Pour répondre à cette question, il faut différencier les deux grandes fonctions des battements :
  • Propulsive : ils permettent d'avancer.
  • Equilibratrice : ils participent à la bonne position du corps et notamment au maintien de l'horizontalité.
Il est intéressant de se familiariser dès le début avec les battements pour qu'ils puissent jouer correctement leur fonction équilibratrice. 

Cependant, passer du temps à développer une véritable fonction propulsive n'est pas forcément rentable.
  • La souplesse peut être améliorée au niveau musculaire mais pas au niveau osseux ou ligamentaire. Le potentiel d'amélioration de la mobilité de la cheville est donc limité. L'adulte qui a commencé la natation tardivement et/ou qui a pratiqué d'autres sports auparavant est davantage concerné par cette limite.
  • Les battements ont de toute façon un rendement plutôt faible. Ils mobilisent des masses musculaires importantes qui vont consommer beaucoup d'énergie mais avec un effet propulsif modéré.

Pour ces raisons, une fois la fonction équilibratrice assez bien établie, il sera plus intéressant de donner une nette priorité à l'amélioration de la propulsion par les bras. 
C'est cette idée que vous retrouverez dans les différents exercices pour apprendre le crawl de la partie technique

Voila des objectifs bien réels et motivants en lien avec les orientations donnés par le coach ! 

La suite ? 

Très , très vite avec les réflexions et les sensations suscitées par les entraînements à venir !

Et pour ne pas oublier l'objectif 2014 voici une vidéo qui me permettra de tenir le cap !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire